English

Accueil > Priorités > Commerce et intégration régionale > Commerce et intégration régionale

Commerce et intégration régionale

Les PTOM de l’UE partagent un certain nombre de caractéristiques communes tout en étant nettement hétérogènes dans leurs intérêts de politique commerciale. Les PTOM sont de petites îles, situées dans des zones reculées, avec un marché local restreint, loin des grands marchés et avec un accès limité et cher au transport maritime. Ils restent remarquablement vulnérables aux chocs exogènes (climatique et économique, par exemple) et dépendent fortement du commerce avec les marchés voisins et l’UE pour la consommation domestique ou d’intrants pour leur industrie.

L’Union Européenne (UE) et les Pays et Territoires d’Outre-Mer (PTOM) ont un intérêt commun à aborder ensemble les défis et perspectives créés par la mondialisation. La politique commerciale de l’UE a progressivement conduit à une érosion des préférences tarifaires pour les PTOM et les ont exposés à une concurrence directe avec les pays tiers produisant à moindre coût. Dans ce contexte, les efforts pour assurer une croissance durable et inclusive, et améliorer la compétitivité des PTOM sont d’autant plus urgents. Les atouts des PTOM devraient être promus en tenant compte des contraintes et des contextes régionaux. Avec l’aide de l’Europe, les PTOM prennent des mesures en vue de renforcer leur système économique et social et leur compétitivité, en proposant et en mettant en œuvre des projets. Il s’agit cependant d’un défi à long terme qui doit être ciblé comme l’un des objectifs du partenariat UE-PTOM.

Afin de prévenir ou d’atténuer les vulnérabilités économiques, sociales et environnementales des PTOM, constituant un obstacle au développement durable, il conviendrait d’explorer le potentiel de développement de la croissance économique verte.

S’il est vrai que les stratégies de croissance orientées vers l’extérieur représentent un avantage certain pour les PTOM, les stratégies élaborées par certains d’entre eux pour consolider leurs marchés intérieurs devraient être reconnus et soutenus.

Parallèlement à cela, la coopération et l’intégration régionale représentent des atouts majeurs. En effet, certains territoires occupent une position géographique stratégique et pourraient jouer un rôle central dans la poursuite du développement des stratégies et des partenariats régionaux ou bi-régionaux de l’UE.

Les PTOM estiment que leurs partenariats avec l’Union européenne devraient également être construits sur la reconnaissance de leurs difficultés économiques.

Enfin, faisant échos à la position de l’UE, l’OCTA souligne l’importance de la compétitivité, de la vulnérabilité et de la coopération régionale qui constituent, selon elle, la priorité principale du nouveau partenariat.