English

Accueil > Priorités > Energies Renouvelables > Energies renouvelables

Energies renouvelables

VERSION FR A METTRE A JOUR A PARTIR DE LA VERSION EN

L’Europe lance une étude sur les énergies renouvelables à la demande de l’OCTA.

Préoccupations et opportunités pour les PTOM

Les économies insulaires sont caractérisées par une dépendance aux ressources naturelles (en particulier celle de l’énergie fossile), et par les difficultés rencontrées quant à la distribution de l’énergie (l’accès au réseau électrique par exemple). Chaque PTOM doit tenir compte de cette contrainte naturelle dans sa politique énergétique et, en particulier, s’assurer qu’il utilise ses atouts naturels de la meilleure façon possible (énergies éolienne, solaire, biomasse et de l’eau générés). Le projet TEP VERTES, mis en œuvre dans le Pacifique, est un très bon exemple de la façon dont l’utilisation des énergies renouvelables peut non seulement améliorer les conditions de vie des populations rurales ou isolées, mais aussi stimuler la croissance économique et l’emploi.

Lors du dernier Forum PTOM (Groenland, 2012), il a été reconnu dans les résolutions politiques de l’OCTA que les principaux éléments du futur partenariat UE-PTOM sont d’améliorer la compétitivité des PTOM, de renforcer la résilience des PTOM et de promouvoir la coopération. L’étude des énergies renouvelables vise à donner une impulsion à la politique des PTOM sur l’énergie verte, et en même temps à donner davantage de sens à leurs objectifs communs de croissance verte.

Les PTOM, compte tenu de leur insularité, sont limités par des contraintes géographiques, ce qui représente aussi un frein à l’importation ou l’exportation d’énergie. Au-delà de la captation d’énergie, le stockage est un défi majeur pour les PTOM. La gestion de la demande appelle à des solutions différentes dans un environnement insulaire PTOM par rapport à celui de l’Europe continentale.

Le coût du stockage pose souvent problème. Les énergies renouvelables peuvent jouer un rôle important pour faire face aux défis spécifiques de l’énergie dans les PTOM. Il est nécessaire d’étudier les solutions permettant de surmonter du stockage et d’identifier les consommateurs et leurs besoins énergétiques (le profil de la consommation d’énergie, par exemple).

En outre, les PTOM doivent établir des feuilles de route pour la transition vers un développement durable intelligent.

Il y a aussi des avantages. Un environnement insulaire est idéal pour tester à grande échelle les applications et politiques énergétiques : par exemple, c’est un laboratoire vivant pour tester les applications de réseaux intelligents, la conduite électrique, la taille moyenne des projets solaires, les mises à jour sur les performances ainsi que les économies d’énergie éolienne pour les ménages et les entreprises insulaires.

Dans ce contexte, l’analyse approfondie de la situation actuelle en matière d’énergie dans les PTOM, par cette étude, devrait alimenter la mise à jour des stratégies de politique énergétique dans les PTOM.

Les exemples concrets d’utilisation des énergies renouvelables au quotidien dans les milieux insulaires sont nombreux. Dans les Régions Ultrapériphériques (RUP) aussi on encourage ces politiques.

http://www.greenaruba.org