English

Accueil > Les PTOM > Caraïbes > Bonaire > Présentation de Bonaire

Présentation de Bonaire

Etat membre : Le Royaume des Pays-Bas
Superficie (km2) : 294
Population : 16 000
Densité (/km2) : 49
Capitale : Kralendijk

Localisation

L’Île de Bonaire fait partie des Îles-sous-le-Vent dans les Caraïbes Néerlandaises. Il s’agit d’une petite île, située dans la partie sud-est des Caraïbes, au large des côtes du Venezuela. Avec Aruba et Curaçao elle forme un groupe appelé les îles ABC.

Topographie

Bonaire est de formation volcanique. Les roches volcaniques de la formation Washikemba (période du Crétacé) constituent l’assise et le noyau de l’île. Après l’époque éocène ces roches volcaniques ont émergé en surface à la suite d’une élévation tectonique. Sur le pourtour de cette petite île, la croissance des coraux engendre un système de récifs frangeants. Une fois l’ile émergée, l’érosion de sa partie centrale en a révélé le substrat de roches volcaniques.

Climat

Bonaire est relativement plate et aride, située dans une zone unique des Caraïbes du point de vue climatologique, plus sèche et caractérisée par une courte saison humide l’hiver (oct - jan). Il en résulte que l’île possède une flore et une végétation uniques : cactées, acacias, plantes épineuses, mais aussi des mangroves et des marais salants. Les précipitations annuelles moyennes s’étalent entre 560 mm et 1,000 mm et les températures varient de 24°C à 32°C au cours de l’année.

Activités économiques

L’économie de Bonaire est principalement fondée sur le tourisme. Bonaire est réputée dans le monde entier pour l’excellence de ses conditions de plongée sous-marine et est régulièrement classée parmi les meilleurs sites de plongée au monde. L’infrastructure touristique de Bonaire est contemporaine et fondée sur l’hébergement à temps partagé. Il existe quelques possibilités de loger chez l’habitant. La plupart des gîtes tiennent une boutique de plongée sur place. Les autres sont affiliés à un centre de plongée.

Statut politique et administratif

À la dissolution des Antilles Néerlandaises le 10 octobre 2010, les îles BES : Bonaire, Saint Eustache et Saba, se sont vues attribuer le statut d’entité publique (souvent désignée en tant que “municipalité spéciale”) au sein des Pays-Bas, tandis que les îles de Curaçao et de Saint Martin sont devenues des pays autonomes au sein du Royaume des Pays-Bas, tout comme Aruba. Elles constituent désormais une partie des Pays-Bas et un territoire d’outre mer de l’Union Européenne.

Universités / spécialités

Le réseau scolaire de Bonaire se limite à des établissements d’enseignement préscolaire, primaire et secondaire. Il existe, par ailleurs, deux Facultés de Médecine sur l’île.

Focus

Gestion durable des déchets

Bonaire aspire à un développement durable. Le Parc National Marin de Bonaire de réputation internationale, le Parc National Washington - Slagbaai et le parc éolien constituent certains de ses actifs. Le parc éolien a produit 27% de la demande énergétique totale dès la première année de son exploitation. Au cours de bancs d’essai, ce pourcentage a atteint 77%, ce qui est sans précédent dans le monde.

La gestion durable des déchets constitue un aspect des ambitions “vertes” de l’île. Bonaire produit 17,000 tonnes de déchets par an. La majorité des ces déchets est d’origine domestique. Jusqu’à récemment, tous ces déchets étaient déposés sur un site d’enfouissement. Toutefois, Bonaire souhaite atteindre une norme élevée de traitement des déchets. Le facteur limitatif à ce projet, réside dans l’exiguïté de dimensions de l’île par rapport à sa faisabilité financière et économique.

Des études indiquent que le tri et la réutilisation de 15% de la production totale des déchets est envisageable pour 2017. Cela concernerait le papier, le carton, les métaux ferreux et non ferreux, le plastique et le verre. Ces produits dérivés de déchets représentent une valeur financière. Actuellement, les produits dérivés des déchets sont collectés séparément quand cela s’avère possible. De surcroît, la collecte des huiles de cuisson et de vidange prend de l’ampleur. Bonaire, en collaboration avec le secteur privé, explore la région en quête de marchés de traitement des déchets, et ce, en particulier, en Amérique du sud.