English

Accueil > Les PTOM > Pacifique > Wallis-et-Futuna > Présentation de Wallis-et-Futuna

Présentation de Wallis-et-Futuna

Etat membre : France
Superficie (km2) : 142
Population : 13 445
Densité (/km2) : 95
Capitale : Mata’Utu

Localisation

Archipel situé dans le Pacifique Sud.

Topographie

L’archipel est composé de deux îles principales habitées en permanence, Wallis d’une part et Futuna d’autre part. Wallis est entouré de petits îlots parsemés à l’intérieur de son lagon tandis que Futuna, dépourvue de lagon, ne dispose que d’un îlot de taille nettement plus grande que ceux de Wallis.
A la différence de Wallis au relief peu marqué (point culminant 151 m), Futuna et Alofi sont des îles volcaniques hautes (point culminant 524 m).

Climat

Le climat des îles Wallis et Futuna est tropical, chaud et humide. Les minima et maxima de températures sont généralement compris entre 22°C et 32°C et les températures moyennes sont toujours supérieures à 25,5°C. L’humidité ambiante est en général supérieur à 82%. La pluviométrie annuelle est supérieure à 3 000 mm. On peut observer une saison fraîche de mai à septembre, ventilée par les alizés et une saison chaude et pluvieuse de novembre à avril.

Activités économiques

L’économie est restée traditionnelle et faiblement monétarisée. Le PIB est essentiellement non marchand (près de 75% de la valeur ajoutée totale). Cette situation s’explique par deux éléments : l’importance de l’autoconsommation et le poids du secteur public. En effet, l’autoconsommation représente 26% de la dépense totale des ménages et les pouvoirs publics apportent un soutien important à l’économie locale, essentiellement par les transferts de l’Etat.
L’enclavement et l’isolement de l’archipel ne favorise pas le développement du secteur touristique.l’hébergement touristique.

Statut politique et administratif

Collectivité d’outre-mer, Wallis-et-Futuna dispose d’une organisation institutionnelle
spécifique :

Focus

Les énergies renouvelables au service du développement

Le développement des énergies renouvelables constitue pour Wallis et Futuna un défi à relever pour les années à venir. En effet, l’électricité est produite en totalité à partir du gazole importé qui obéit aux règles du marché international auxquelles s’ajoutent les contraintes d’isolement, de taille du marché local et de distance des sources d’approvisionnement. Cette situation ne peut conduire qu’à un coût de plus en plus élevé du kwh.

Financés dans le cadre du 9° FED régional, certains projets sur l’utilisation de l’énergie photovoltaïque ont vu le jour mais restent encore largement insuffisants au regard des besoins de l’archipel.

A la différence de Wallis, le développement de l’énergie hydraulique à Futuna sera poursuivi et renforcé.